Une troisième génération arrive à la tête du groupe Depestele

0
Crédit photo: BD Aletheia Press, « Le site de Bosc-Nouvel au Bocasse, entre Rouen et Dieppe. »

Spécialiste de la transformation de la fibre de lin depuis 1949, l’entreprise familiale vit une transmission familiale progressive.

Tout le monde ne le sait pas, mais la Normandie est la championne mondiale du lin textile. Plus de 40 000 hectares de lin y sont semés chaque printemps, représentant près des trois quarts de la production nationale et la moitié de la production européenne… Rien d’étonnant donc à ce qu’on y trouve implantée le plus grand groupe privé de teillage du lin : le groupe Depestele. Une entreprise familiale qui œuvre depuis 1949 dans la transformation du lin et qui accueille sa troisième génération de dirigeants.

Bien préparer la transmission.

Comme dans beaucoup de PME, en effet, les dirigeants Marc et Vincent Depestele approchent de l’âge de la retraite et il est temps pour eux de préparer la transmission, pour assurer l’avenir de l’entreprise. Un moment important qu’il ne faut pas prendre à la légère. Voilà pourquoi la famille Depestele a décidé de s’appuyer sur dispositif « Family » de Bpifrance. Un dispositif lancé de longue date, mais renforcé en décembre, en s’appuyant sur le Family Business Network (FBN), le plus grand réseau de dirigeants familiaux en France. En effet, le constat est alarmant. 83 % des entreprises en France sont des entreprises familiales et beaucoup disparaissent ou sont vendues à des repreneurs extérieurs faute d’une transmission réussie. Et justement, un pic démographique est en cours : beaucoup de dirigeants vont partir en retraite dans les 5 années à venir… Au sein de l’entreprise Depestele, tout est en train de se mettre en place, et la gérance devrait évoluer dès la fin de l’année 2020. Valentin, le fils de Marc, et Romain, le fils de Vincent, sont près (ou presque) à reprendre les rênes, d’un groupe 1er producteur privé de lin en Europe.

Etre moins dépendants du marché chinois.

Les deux activités principales du groupe sont la culture et le teillage du lin. Il dispose de 4 lignes de teillage (extraction de la fibre de lin) réparties en deux usines au Bocasse, entre Rouen et Dieppe, et à Bourguébus dans le Calvados. Elles absorbent du lin cultivé plus de 600 agriculteurs sur plus de 8 000 hectares dans les départements de la Seine-Maritime, de l’Eure et du Calvados. Mais le groupe est aussi présent à l’étranger avec sa filiale brésilienne Vivabras, qui assure la filature, le tissage et l’ennoblissement de fibres végétales dont naturellement, le lin. Pour diversifier sa production, le Groupe Depestele développe également des fibres directement utilisables par les industriels du secteur composite. Un débouché qui se développe depuis une dizaine d’années… Un moyen de trouver de nouveaux marchés, pour diminuer la dépendance presque totale au débouché chinois, qui absorbe 85% de la production de lin textile en France.