« TransUrbain » s’adapte à la crise sanitaire

0

La compagnie de transport en commun « TransUrbain » adapte son activité quotidienne au contexte de la crise sanitaire. De nombreuses mesures ont été prises pour éviter la propagation de la pandémie tout en préservant la continuité du service public.

Touchée par les effets économiques de la crise sanitaire y compris le confinement et l’arrêt provisoire des établissements scolaires, la compagnie du transport en commun « TransUrbain » souffre d’une dégradation nette de ses recettes. Ceci ne l’a pas empêché d’assurer la continuité du service public et donc de remplir l’ensemble de ses tâches.  L’entreprise ébroïcienne a toutefois mis en place une variété de mesures et de précautions afin de lutter contre la propagation du Covid-19 et ce, depuis le 21 mars.

Dans ce sens, l’entreprise a réduit le nombre de ses liaisons quotidiennes en adoptant son système estival. Elle a égalementlimité le nombre de personnes à bord en passant d’une soixantaine de passagers en temps normal à une dizaine actuellement. Le réseau de transport public d’Évreux a par ailleurs mis en vigueur les tickets dématérialisés. Ces derniers sont disponibles chez les dépositaires ou en boutique. L’objectif étant de garantir la sécurité sanitaire des conducteurs et des usagers.

Les mesures sanitaires adoptées

TransUrbain a appliqué un régime sanitaire avancé qui consiste à isoler la cabine de conduite et de doter le chauffeur du matériel nécessaire pour désinfecter le volant et le siège. L’entreprise veille également à la désinfection des barres de maintien des bus. D’ores-et-déjà, les montées et descentes sont uniquement accessibles depuis la porte centrale ou arrière. Les usagers sont aussi interdits de s’installer dans les 2 sièges basés à côté de la cabine de conduite. Finalement, une partie des chauffeurs est en chômage partiel, tandis que la majorité du personnel des autres services administratifs, notamment la comptabilité et les ressources humaines, ont adopté le mode du télétravail.