Seine-Maritime : l’entreprise Tissus 2 000 s’adapte à la crise sanitaire

0

Dans l’atelier de la société Tissus 2 000, les machines à coudre tournent à plein régime. Nichée dans la commune de Barentin, non loin de Rouen, la manufacture a troqué les gros volumes pour des petits bouts de tissu et s’est engagée à produire des masques de protection.

Le spécialiste de la fabrication des rideaux, voilages et stores, Tissus 2 000 a pris la décision de se reconvertir provisoirement et de fabriquer des masques de protection. Cette réorganisation qui a été dictée par la particularité de la conjoncture actuelle a un double objectif, à savoir : le maintien du dynamisme de l’entreprise ainsi que la contribution à la lutte contre le coronavirus. En effet, la structure dirigée par Jean-François Balcon a mis à profit son savoir-faire, son atelier ainsi que ses couturières pour concevoir des masques faits de trois couches de tissu. Les deux premières couches sont fabriquées de tissu 100% coton alors que la troisième est à base de finette, tissu spécifique répondant aux normes de l’Association française de normalisation.

1 000 masques produits par jour

Ayant lancé la production des masques en tissu depuis le début de la crise, l’entreprise a déjà distribué entre 500 et 600 masques aux Ehpad des alentours de Barentin mais aussi aux infirmières, aides-soignantes et aides à domicile. Aujourd’hui, les couturières de la structure produisent chaque jour un millier de masques en tissu. Ces produits dont le prix de vente est de 35 euros les 10 unités attirent de plus en plus de clients, à tel point que la société a dû refuser quelques commandes.