Les CCI en soutien aux commerces normand

0
Les CCI normandes ont mis en place plusieurs outils pour soutenir les commerçants.

Les chambres de Commerce et d’Industrie ont réactivé et amélioré certains dispositifs, afin de venir en aide aux entreprises frappées par le reconfinement. En particulier, une aide importante est déployée pour appuyer le commerce numérique.

« Les CCI de Normandie renouvellent leur engagement et leur action de proximité. » A l’occasion d’une conférence de presse donnée le 10 novembre, Gilles Treuil, le président des CCI de Normandie, a souhaité rappeler aux entreprises normandes, que leur chambre consulaire est à leurs côtés. Le reconfinement, décidé fin octobre, les a en effet une nouvelle fois plongées dans l’incertitude. Et notamment, bien sûr, les commerces de proximité jugés non essentiels. « Les commerçants ont subi de plein fouet le premier confinement, rappelle Vincent Laudat, président de la CCI Rouen Métropole. Nous devions agir vite pour les accompagner. Recenser les commerces ouverts est une première étape pour les aider à maintenir leur activité ». Rebaptisée Géo’Local Normandie, la cartographie interactive lancée durant le printemps a été réactivée. Elle propose désormais à tous les commerces et services de proximité de se recenser, à partir du moment où ils maintiennent une activité.

Market-Places : le passage incontournable

Qu’ils soient autorisés à ouvrir ou non, ils peuvent ainsi mettre en avant leur service de livraison ou leur offre de click & collect. De plus, un nouveau moteur de recherche y est adossé, permettant aux consommateurs de réaliser une recherche par nom, mais aussi par secteur d’activité ou mode de distribution. Déjà 450 entreprises sont inscrites sur la plateforme. 30 % concernent le secteur alimentaire, 12 % la restauration et 12 % l’équipement (maison, bricolage, décoration)…

Néanmoins, ce recensement ne suffit pas à générer de l’activité. Voilà pourquoi, les CCI ont aussi décidé de franchir le pas et de s’associer à la market-place « Ma Ville Mon Shopping ». Développée par La Poste, cette solution est celle retenue par les CCI, mais elle n’est pas la seule. « Des marketplaces, il s’en crée tous les jours, constate Léa Lassarat, Présidente de la CCI Seine Estuaire. Nous conseillons aux entreprises de ne pas hésiter à s’inscrire sur plusieurs d’entre-elles. »

Formations et accompagnement

En effet, trop peu d’entreprises ont franchi le pas du e-commerce. Seules 15 % d’entre elles sont aujourd’hui inscrites dans ce modèle. Pourtant, 40 % des Français déclarent réaliser des achats sur Internet. « C’est toujours le consommateur qui a raison, rappelle Daniel Dufeu, Président de la CCI Ouest Normandie. Il ne faut plus opposer magasins physiques et virtuels ! Une étude, menée en janvier 2020, démontre qu’un site e-commerce entraîne une augmentation de 14 % du chiffre d’affaires du magasin pour un marchand qui utilise les deux canaux simultanément : web et magasin. »

Pour accompagner ce mouvement qui suppose une certaine appétence pour les outils numériques, les CCI portent aussi leurs dispositifs de formation. Plus de 1 000 entreprises normandes vont ainsi être contactées d’ici la fin novembre afin de dresser un état des lieux de leur visibilité numérique, et les aider à aller plus loin. Des numéros d’appel ont aussi été mis en place : le 02 32 100 520, numéro d’urgence qui oriente les chefs d’entreprise vers les experts de la CCI pour répondre à leurs questions. Un numéro d’appel complémentaire (02 32 100 900) est plus spécialement destiné aux entreprises fragilisées afin d’anticiper les difficultés avant qu’il ne soit trop tard.

Pour Aletheia Press, Benoit Delabre