Le premier Contrat de Transition Ecologique de l’Eure est signé

0
Crédit photo: Aletheia Press, « Les signataires du contrat réunis autour d’Emmanuelle Wargon, Sébastien Lecornu et Frédéric Duché. »

Sébastien Lecornu et Emmanuelle Wargon se sont rendus le vendredi 7 février à Notre-Dame-de-l’Isle, près de Gaillon, pour la signature de ce contrat qui engage plus de 26 millions d’euros.
Vendredi 7 février, pas moins de deux ministres étaient en visite à Notre-Dame-de-l’Isle, dans l’Eure… Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales, et Emmanuelle Wargon, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, étaient en effet venus signer le Contrat de Transition Ecologique de Seine Normandie Agglomération.
26 actions concrètes.
Un contrat passé entre la collectivité et l’Etat, qui doit permettre d’accélérer la transition écologique sur le territoire intercommunal, de plus de 85 000 habitants. « Des 80 CTE engagés en France, celui-ci est l’un des plus riches », assure Eric Lombard, le directeur général de la Caisse des Dépôts et Consignations, partenaire financier de ce projet susceptibles de mobiliser plus de 26 millions d’euros, dont près de 12 millions d’euros issus du secteur privé. Il pourrait ainsi amener à un territoire 100% énergies renouvelables dès 2040, avec dix ans d’avance sur l’objectif de neutralité carbone du pays.
« Dès 2017, à sa création, Seine Normandie Agglomération s’est engagé dans le développement durable à travers notre Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) », rappelle Frédéric Duché, le président de la communauté d’agglomération. Alors quand un nouvel appel à projets a été lancé par le ministère, la collectivité a sauté sur l’occasion, pour compléter son arsenal.
Le contrat prévoit donc 26 actions concrètes en matière de production d’énergies renouvelables, d’efficacité énergétique, de mobilité propre, de préservation de la ressource en eau, de biodiversité, d’alimentation locale, de qualité de l’air et d’éducation à l’environnement.
Faire monter le monde économique à bord.
Le CTE de Seine Normandie Agglomération est le premier signé dans l’Eure. 80 territoires sont engagés en France à travers 65 contrats signés, représentant plus d’1,5 milliard d’euros d’investissements publics et privés. « Ces contrats, ce sont une démarche exemplaire qui construit l’avenir à partir des besoins des territoires », a défendu Emmanuelle Wargon.
« Une petite fierté », admet Sébastien Lecornu, revenu pour l’occasion sur ses terres, et qui en tant que prédécesseur d’Emmanuelle Wargon, a été à l’origine de ces CTE. « Avec cet outil, on arrive enfin à faire monter le monde économique à bord », s’est-il félicité, soulignant qu’il s’agit là d’une condition importante à l’appropriation territoriale du dispositif. Emmanuelle Wargon a aussi insisté sur le caractère participatif et citoyen de ces contrats… et leur rôle pour « convaincre enfin les Français, qu’on ne fait pas rien face au défi de la transition écologique… ».