Florian Barbarot, ambassadeur de Passions céréales

0
Crédit photo : © Passions Céréales, « « J’ai beaucoup voyagé mais il y a des régions qui sont beaucoup plus qu’un simple passage professionnel, la Normandie en fait partie » explique Florian Barbarot. »

Ancien candidat de Top Chef, chef-cuisinier et sportif, Florian Barbarot est l’ambassadeur de Passions céréales pour promouvoir la campagne « healthynomie ». Jusqu’à l’année dernière, il était cuisinier adjoint à l’Auberge de la pomme, aux Damps.

Passions céréales a été créée à l’initiative de l’interprofession céréalière. Sa mission est d’informer le grand public sur les céréales, les produits qui en sont issus et le travail des acteurs de la filière. Aujourd’hui, l’association lance « healthynomie », contraction de healthy et de gastronomie. Il s’agit de promouvoir un mode de vie alliant alimentation saine et les plaisirs de la table avec l’aide de célébrités. Parmi celles-ci, Florian Barbarot : « La cuisine est ma façon de raconter une histoire à chacun de mes plats. Résolument tournée vers les produits de la mer, ma cuisine s’inspire de mes racines, bien ancrées dans la terre. Je suis heureux de porter la healthynomie qui s’inscrit parfaitement dans ma vie de sportif et de cuisinier. » Très suivi les réseaux sociaux, Florian Barbarot y partagera ainsi des recettes inédites à base de céréales, des astuces culinaires et des conseils.

« La Normandie m’a apporté tout ce qu’il me manquait. »

Le jeune homme de 28 ans doit sa renommée à sa participation à l’émission Top Chef en 2019. Il était alors cuisinier adjoint à l’Auberge de la pomme, aux Damps. Durant près de quatre ans, il a officié au côté de William Boquelet, au sein de son restaurant gastronomique, distingué par une étoile au guide Michelin entre 2012 et 2019. Grenoblois d’origine, Florian Barbarot s’est installé en Normandie après des expériences professionnelles à New York entre 2014 et 2015, et en Suisse entre 2015 et 2016.
 « La Normandie m’a apporté tout ce qu’il me manquait, poursuit-il. Une brigade réduite, un poste de chef dans un restaurant étoilé et le travail poussé des produits de la mer. Cette période m’a permis de réaliser une avancée professionnelle fulgurante après mon passage dans Top Chef. Le soutien de de William Boquelet et l’amour de toute la Normandie m’ont donné la confiance et la force de me lancer dans de nouveaux projets. Je n’oublierai pas à quel point cette période m’a fait prendre conscience de la qualité de notre terroir. Avant, j’aimais travailler des aliments et maintenant j’aime les aliments que je travaille. J’ai beaucoup voyagé mais il y a des régions qui sont beaucoup plus qu’un simple passage professionnel, la Normandie en fait partie. »

Famille, sport et mobilisation caritative

Alliée à ses compétences culinaires et de sa capacité à partager sa passion, sa personnalité attachante a participé à construire sa popularité. Très attaché à sa famille, comme en témoignent ses tatouages, Florian Barbarot a été confronté à la maladie durant sa jeunesse. L’association l’Arc-en-ciel concrétise alors un de ses rêves : assister à un match de football à Lens, au milieu de Thierry Roland et de Jean-Michel Larqué. Aujourd’hui, le jeune homme participe à rendre visible l’association.
Prochainement, le chef-cuisiner lancera son restaurant conceptuel à Paris tout en développant plusieurs univers autour de cet établissement.

Aletheia Press, Laetitia Brémont