Dust Mobile, un opérateur mobile de cyber défense

0
Crédit photo : Dust Mobile. « Jean-Michel Henrard, le fondateur de Dust Mobile ».

La start-up a installé son service de recherche et développement à Evreux.

Dust mobile, start-up créée en 2017, est le premier opérateur mobile international sécurisé. Après une levée de fonds de trois millions d’euros fin novembre, l’entreprise a lancé ses offres commerciales dans la foulée. Retour sur une offre de service unique en son genre. A l’origine de cette entreprise, il y a Jean-Michel Henrard qui a mis à profit et ses expériences dans les domaines des communications et de la sécurité au sein d’entreprises comme Thalès, Alstom, Fujitsu Telecommunications ou encore Airbus Defence. « Aujourd’hui, il existe des applications sécurisées pour échanger des données mais il existe des dangers intrinsèques aux réseaux mobiles » explique Jean-Michel Henrard. Ce sont ainsi neuf SMS sur dix qui peuvent être interceptés. Par ailleurs, 52 % des tentatives d’interception illégales de communications mobiles sont réussies. « Nombres de données ne sont pas protégées comme notre localisation, si nous sommes en ligne ou pas, quels sont nos interlocuteurs, complète le chef d’entreprise. Nous avons ainsi développé une carte Sim et une offre de téléphonie mobile internationale, nous sommes présents dans 214 pays, qui offrent un niveau de sécurité inégalé ». Cette carte Sim peut être utilisée dans un téléphone, une tablette ou des objets connectés comme des lunettes, un drone mais aussi sur une chaîne de production… Le fruit d’un long travail de développement qui s’est déroulé à Evreux. Le hub du Gicat En 2018, l’entreprise basée à Boulogne Billancourt et à Bruxelles, a voit sa candidature retenue pour intégrer Smart’up. Cette pépinière d’entreprises à la particularité d’être le fruit d’une collaboration entre la Chambre de commerce et d’industrie Portes de Normandie, la base aérienne 105 et la communauté d’agglomération Portes de Normandie. Le service recherche et développement de la start-up, qui compte deux ingénieurs ébroïciens, intègre les locaux de la base militaire. « La sécurité des données que nous traitons est une préoccupation quotidienne, souligne Jean-Michel Henrard. Nous bénéficions ainsi de l’environnement sécurisé de la base. C’est également un gage de crédibilité pour nos clients. » Au dernier trimestre 2019, Dust Mobile a lancé une levée de fonds. Trois millions d’euros ont ainsi été récoltés auprès de deux investisseurs français majeurs : ACE management et Omnes, spécialisés, respectivement, dans la cybersécurité et la deeptech (les innovations de rupture). Nouvelle étape en ce début d’année pour la start-up, elle a intégré le hub Generate du Gicat, le Groupement des industries françaises de la défense et de la sécurité terrestres et aéroterrestres. Les premiers clients de la start-up sont des entreprises du secteur privé mais également des structures gouvernementales implantées en Europe, en Amérique du Nord, en Asie et au Moyen-Orient. L’entreprise est en plein essor et prévoit de recruter une quinzaine de personnes dans l’année. « Nous sommes à la recherche de six ingénieurs développement pour rejoindre notre équipe à Evreux » complète Jean-Michel Henrard.