Des graffitis monumentaux à « Rouen Impressionnée »

0

Dans sa deuxième partie, le festival « Rouen Impressionnée » accueillera jusqu’au 25 septembre, des artistes locaux et internationaux. Ces derniers vont dessiner des œuvres sublimes et géantes sur les murs des quartiers implantés entre Grammont et Saint-Sever.

Après la première tournée d’été sur la rive gauche, l’évènement continuera son aventure dans le même secteur avec de nouveaux chemins. Le parcours proposera ainsi une panoplie d’artistes spécialisés en art urbain ou street art. Au rendez-vous, les participants locaux seront présentés par Herman Kolitz du collectif Chevalet noir ainsi que l’équipe culturelle de Citémômes. La manifestation appellera également des gaffeurs de rue étrangers.

Des dessins éblouissants

À l’occasion de ce festival, les murs de différents quartiers rouennais seront utilisés comme toile de peinture. À la proximité du centre commercial Saint-Sever, le typographe britannique Roid offrira des œuvres précises et minutieuses sur l’ancien site de la chaîne de télévision France 3. L’espagnol Manolo Mesa présentera des iconographies dans les quartiers situés dans la rue de Lessard.

Sur le chemin Desmousseaux, l’Argentin Elian Chali créera l’illusion de motifs flottants dans ses peintures murales sur les pavillons de la résidence Contremoulins. Dans le même quartier, la plasticienne burkinabé Nadège Dauvergne a déjà eu l’occasion de composer un graffiti sur le thème « intimité ».

Pour sa part, le sculpteur franco-allemand Jan Vormann comblera en lego les trous engendrés par les bombes lors de la Seconde Guerre mondiale sur la façade du palais de justice de Rouen.

Jihane Mandli